Les ressources de la Fondation proviennent de la fortune de Stanley Thomas Johnson et de sa femme, Mary June Johnson.

Prtrait Mr. JohnsonStanley Thomas Johnson est né en 1910 à Godalming, Surrey, dans le sud de l'Angleterre. Technicien de formation, il décide, en 1936, de se spécialiser dans la technique de fixation, plus spécialement pour l'industrie automobile et aéronautique. C'est à lui que l'on doit le rivet borgne, qui permet d'assembler des plaques métalliques. En 1939, il construit son centre de production à Welwyn Garden City, dans les environs de Londres, puis d'autres usines, toutes baptisées AVDEL, aux Etats-Unis, en Allemagne, au Mexique et en Afrique du Sud, créant ainsi un véritable réseau intercontinental de conseil et de vente.

En 1954, Stanley Thomas Johnson s'établit à Genève, d'où il parcourt le monde. Il meurt en 1967, après six ans de maladie, sans avoir pu assister à la mise sur le marché de ses dernières créations. Son épouse Mary June perd la vie deux ans plus tard dans un accident.

Prtrait Mr. JohnsonS. T. Johnson - tout comme sa femme d'ailleurs - s'intéressait beaucoup à l'art, à la science et, plus encore, au bien-être de l'homme. A commencer par celui de ses collaborateurs, en les encourageant à se perfectionner dans leur profession et en favorisant des rapports humains de qualité sur leur lieu de travail. La Fondation Stanley Thomas Johnson concrétise son souhait de toujours, à savoir de soutenir les efforts des créateurs dans le domaine des arts, de la science et de la médecine et de contribuer à améliorer les relations humaines. 
La Fondation Stanley Thomas Johnson, à but caritatif, a été constituée selon le droit suisse le 21 mai 1969. Ayant son siège à Berne, elle est soumise à l'autorité de surveillance des fondations du Département fédéral de l'intérieur. La fondation est membre de l'association des fondations donatrices suisses.